Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils

Évangile selon saint Matthieu ch. 11, v. 27

« Chaque mois, j’offre des fleurs à mon épouse, mais j’ai l’impression qu’à chaque fois, elle s’éloigne un peu davantage. » Malgré toute sa générosité déployée, l’homme qui me confiait cette inquiétude voyait son couple inexorablement vaciller et ses efforts pour retrouver la paix très peu récompensés. « Cessez peut-être de lui faire sortir des vases tous les mois pour sortir votre couple de la vase », lui répondis-je alors avec un peu d’humour. 

Souvent, on voudrait tellement dire à l’autre qu’on l’aime qu’on déploie des trésors de générosité, mais qui sont mal orientés : on croit lui parler, mais on se parle à soi-même. 

Chaque fois que je prépare des couples au mariage, je leur fais lire Les cinq langages de l’amour de Gary Chapman : services rendus, paroles valorisantes, moments de qualité, cadeaux, toucher physique. Tels sont les langages que tous et toutes nous utilisons pour dire à l’autre que nous l’aimons. Si cette typologie peut être utile pour nous connaître nous-mêmes et découvrir quel est ou quels sont nos langages d’amour privilégiés, cette petite liste est surtout utile pour découvrir quel est le langage le plus familier de celui ou celle que nous voulons aimer. Si nous nous évertuons à continuer à lui offrir des fleurs alors qu’elle n’attend qu’à être saisie dans des bras aimants, nous risquons le dialogue de sourds. Si le Père connaît le Fils et le Fils connaît le Père, c’est que, dans la communion de l’Esprit, ils n’ont jamais fini de se connaître et d’apprendre à se parler un langage familier. Entrer en familiarité n’est jamais achevé. Parce qu’il n’est jamais simple de trouver le langage qui parle le mieux au cœur de ceux qu’on aime, il faut toujours s’y exercer. La langue de l’Esprit peut nous y aider.
Et vous, quel est le langage qui parlerait à votre cœur ?

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Le zeste d'espérance du 01 déc. 2020

Halte à la morosité ! Le Christ vient à nous. Il nous apporte la paix et la joie. Regardez la vidéo du jour :

Avent dans la ville vous propose une vidéo quotidienne avec une suggestion concrète, drôle ou délicate des frères Yves, Nicolas, Emmanuel, Raphaël ou Philippe pour vivre confiné la fraternité jusqu’à Noël ! 

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

32 commentaires

Rédiger un commentaire

« Comme s'est bien dit, il faudrait le dire ou l'écouter ensemble, le mari avec sa femme.... Merci »

Lire la suite

claudemarie - 03 décembre 2020 - 22:31

« Le langage qui parle à mon cœur ?
C’est me semble-t-il,celui du respect
Respect des différences, écoute de la différence
qu’elle entre en résonance avec cette manière de voir, respirer, se... »

Lire la suite

Godelieve - 01 décembre 2020 - 22:28

« "Et vous, quel est le langage qui parlerait à votre cœur ?"
Celui qui saurait me surprendre... »

Lire la suite

Pat - 01 décembre 2020 - 22:17

« "Entrer en familiarité n’est jamais achevé. Parce qu’il n’est jamais simple de trouver le langage qui parle le mieux au cœur de ceux qu’on aime, il faut toujours s’y exercer."

Comme il e... »

Lire la suite

Manuelle - 01 décembre 2020 - 21:06

«
L’hymne à l’Amour du P. Marie-Antoine de Lavaur « Dieu incarné et vivant avec Marie et Joseph » :

« Amour, Amour Saint, c'est Toi, et Toi seul, qui fais l'homme grand et heureux, parce que ... »

Lire la suite

Partage - 01 décembre 2020 - 18:02

« Que j'aurais aimé trouver les attitudes ou les mots justes à partager en couple.
Depuis le décès de mon époux, j'essaie de les offrir à mes enfants et petits- enfants, mais aussi être attentive... »

Lire la suite

monette - 01 décembre 2020 - 16:58

Votre générosité nous est précieuse : nous avons besoin de vous pour transmettre l'Evangile de la paix !

Chaque jour, une vidéo « Tous frères ! » avec une suggestion concrète, drôle ou délicate des frères Yves, Nicolas, Emmanuel, Raphaël ou Philippe pour vivre confiné la fraternité jusqu’à Noël ! 

-0:00