Vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes
         et couché dans une crèche         

Evangile selon saint Luc chapitre 2, verset 12

Depuis toujours, le lieu de la naissance de Jésus m’interpelle. Il n’y a pas de place pour eux dans la salle commune. Et si cette porte fermée était un chemin ? C’est du moins ainsi que je choisis de l’accueillir : la grotte me parle encore mieux de Noël qu’un hôtel ! J’y vois un lieu ouvert et profond à la fois. Pas de porte à franchir, pas de conditions à remplir pour accueillir un enfant.
Ce « nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une crèche »* nous invite à vivre Noël dans la confiance, l’accueil et l’abandon, à sa manière en somme ! Il nous offre aujourd’hui une possibilité unique de lâcher nos peurs, nos préjugés, nos crispations, nos ténèbres peut-être !  
Un petit enfant ne peut vivre que par cette grande aptitude à se laisser accueillir par ceux et celles qui l’entourent. C’est spontané chez lui. Il lui paraît normal et naturel d’être aimé. Voilà la joie de Noël ! Nous laisser accueillir sans aucune crainte en toute simplicité ! Voilà bien la joie à laquelle nous aspirons toutes et tous.

Oui, devant la crèche, demandons d’être nous-mêmes cet espace ouvert. Nous n’avons rien à prouver, mais simplement à choisir d’être ouverts aux autres, d’accueillir avec joie et reconnaissance le moindre don de leur part et de donner simplement ce que nous pouvons donner aujourd’hui. C’est ainsi que nous nourrissons la communion entre nous. Nous pouvons le faire, par exemple, en priant les uns pour les autres, pour tous les participants de la retraite en ligne.
Laissons-nous aimer, offrons à l’Enfant Jésus nos mains ouvertes et vides ! Voilà la plus belle façon d’accueillir Celui qui vient nous visiter ! Il y a en nous bien des peurs de manquer ou d’échouer, bien des nuits que l’Astre d’en haut vient illuminer, réchauffer, grâce à la tendresse de notre Dieu. Plus nous choisirons de nous tourner vers lui dans la confiance, plus nous en serons libérés. Croyons en son amour, croyons à l’amour dans notre vie, nous verrons de grandes choses. 
À vous tous, un très joyeux Noël !

* Évangile selon saint Luc, chapitre 2, verset 12

Méditation enregistrée dans un studio de Radio Notre-Dame Paris.
La crèche, chemin de notre joie