Office du 22/12/2021

Sélectionnez l’office de votre choix :

Introduction

Seigneur, ouvre mes lèvres. Et ma bouche publiera ta louange.
Gloire au Père, au Fils, au Saint Esprit maintenant et toujours
dans les siècles des siècles.
Amen,  Alléluia !

Hymnes

Voici qu’il vient parmi les siens,
Et qu’il demeure dans nos cœurs !
Lumière et vie dans notre chair :
Voici le Verbe, alleluia !


Voici qu’il vient dans notre nuit,
Et sa venue est notre joie !
Gardons nos lampes allumées :
Voici l’Epoux, alleluia !


Voici qu’il vient comme un voleur,
Voici qu’il frappe : entends sa voix !
Il vient chez toi pour le repas :
Voici le Maître, alleluia !


Voici qu’il vient pour nous sauver,
Et notre monde est recréé !
En lui, les temps sont accomplis :
Voici le Christ, alleluia !


Voici qu’il vient sur les nuées,
Et toute chose est transformée.
Il est l’Alpha et l’Omega,
Maitre du monde, alleluia !


Louange et gloire au Dieu très saint,
Au Père qui nous a créés,
Par Jésus Christ « Celui qui vient »,
Dans l’Esprit Saint qui nous unit !


Amen

Psaumes

Antienne : Redressez-vous et relevez la tête
car votre délivrance est proche.


Psaume 107


Mon cœur est prêt, mon Dieu,
je veux chanter, jouer des hymnes :
ô ma gloire !


Éveillez-vous, harpe, cithare,
que j'éveille l'aurore !


Je te rendrai grâce parmi les peuples, Seigneur,
et jouerai mes hymnes en tous pays.
Ton amour est plus grand que les cieux,
ta vérité, plus haute que les nues.


Dieu, lève-toi sur les cieux :
que ta gloire domine la terre !
Que tes bien-aimés soient libérés,
sauve-les par ta droite : réponds-nous !


Dans le sanctuaire, Dieu a parlé :
« Je triomphe ! Je partage Sichem,
je divise la vallée de Soukkôt.


« À moi Galaad, à moi Manassé !
Éphraïm est le casque de ma tête,
Juda, mon bâton de commandement.


« Moab est le bassin où je me lave ;
sur Édom, je pose le talon,
sur la Philistie, je crie victoire ! »


Qui me conduira dans la Ville-forte,
qui me mènera jusqu'en Édom,
sinon toi, Dieu qui nous rejettes
et ne sors plus avec nos armées ?


Porte-nous secours dans l'épreuve :
néant, le salut qui vient des hommes !
Avec Dieu nous ferons des prouesses,
et lui piétinera nos oppresseurs !

Cantiques

Antienne : Pour la cause de Sion, je ne me tairai pas
avant que son juste ne monte comme l’aurore.


Cantique d'Isaïe (Is 61)


Je tressaille, je tressaille à cause du Seigneur !
Mon âme exulte à cause de mon Dieu !


Car il m'a vêtue des vêtements du salut,
il m'a couverte du manteau de la justice,
comme le fiancé orné du diadème,
la fiancée que parent ses joyaux.


Comme la terre fait éclore son germe,
et le jardin, germer ses semences,
le Seigneur Dieu fera germer la justice
et la louange devant toutes les nations.


Pour la cause de Sion, je ne me tairai pas,
et pour Jérusalem, je n'aurai de cesse
que son juste ne monte comme l'aurore,
que son Sauveur ne brille comme la flamme.


Et les nations verront ta justice ;
tous les rois verront ta gloire.
On te nommera d'un nom nouveau
que la bouche du Seigneur dictera.


Tu seras une couronne brillante
dans la main du Seigneur,
un diadème royal
entre les doigts de ton Dieu.


On ne te dira plus : « Délaissée ! »
A ton pays, nul ne dira : « Désolation ! »


Toi, tu seras appelée « Ma Préférence »,
cette terre se nommera « L'Épousée ».
Car le Seigneur t'a préférée,
et cette terre deviendra « L'Épousée ».


Comme un jeune homme épouse une vierge,
tes fils t'épouseront.
Comme la fiancée fait la joie de son fiancé,
tu seras la joie de ton Dieu.


Sur tes remparts, Jérusalem,
j'ai placé des veilleurs ;
ni de jour ni de nuit, jamais
il ne doivent se taire,


Tenez en éveil la mémoire du Seigneur :
ne prenez aucun repos !
Non, ne lui laissez aucun repos
qu'il n'ait rendu Jérusalem inébranlable,
qu'il ne l'ait faite louange pour la terre !

Psaumes

Antienne : Que brille sur ton peuple la lumière de ta face,
viens Seigneur, viens Seigneur Jésus.


Psaume 145


Chante, ô mon âme, la louange du Seigneur !
Je veux louer le Seigneur tant que je vis,
chanter mes hymnes pour mon Dieu tant que je dure.


Ne comptez pas sur les puissants,
des fils d’homme qui ne peuvent sauver !
Leur souffle s’en va : ils retournent à la terre ;
et ce jour-là, périssent leurs projets.


Heureux qui s’appuie sur le Dieu de Jacob,
qui met son espoir dans le Seigneur son Dieu,
lui qui a fait le ciel et la terre et la mer
et tout ce qu’ils renferment !


Il garde à jamais sa fidélité,
il fait justice aux opprimés ;
aux affamés, il donne le pain ;
le Seigneur délie les enchaînés.


Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles,
le Seigneur redresse les accablés,
le Seigneur aime les justes,
le Seigneur protège l’étranger.


Il soutient la veuve et l’orphelin,
il égare les pas du méchant.
D’âge en âge, le Seigneur régnera :
ton Dieu, ô Sion, pour toujours !

Capitules

Is 45, 8


Que les cieux distillent la rosée, que les nuages répandent la justice, que la terre s’entrouvre et que le salut s’épanouisse, que la justice fasse éclater en même temps tous ses bourgeons.

Répons

Béni soit le Seigneur qui vient,
Pour visiter son peuple !


Pousse des cris de joie, Jérusalem, mère de Dieu !
Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi ;
Il dansera pour toi comme aux jours de fête,
Il te renouvellera par son Amour !


Loué soit le Père et son Fils Bien-Aimé :
En lui, il a placé pour nous toute sa faveur ;
Loué soit l'Esprit, qu'il lui a donné sans mesure ;
Que leur nom soit béni pour les siècles des siècles !

Benedictus

Antienne : Si tu déchirais les cieux et si tu descendais,
Viens Seigneur, viens Seigneur Jésus.


Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël
Qui visite et rachète son peuple.


Il a fait surgir la force qui nous sauve
Dans la maison de David, son serviteur,


Comme il l’avait dit par la bouche des saints,
Par ses prophètes, depuis les temps anciens :


Salut qui nous arrache à l’ennemi,
À la main de tous nos oppresseurs,


Amour qu’il montre envers nos pères,
Mémoire de son alliance sainte,


Serment juré à notre père Abraham,
De nous rendre sans crainte,


Afin que délivrés de la main des ennemis
Nous le servions, dans la justice et la sainteté
En sa présence, tout au long de nos jours.


Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut :
Tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins.


Pour donner à son peuple de connaître le salut
Par la rémission de ses péchés,


Grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
Quand nous visite l’astre d’en haut,


Pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort,
Pour conduire nos pas au chemin de la paix.


Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit
Pour les siècles des siècles.

Prières Litaniques et Notre Père

En paix, louons et bénissons le Seigneur !
Gloire et louange à toi, gloire à toi, Seigneur !


Béni sois-tu, ô Christ, Fils unique et Verbe de Dieu :
par ton avènement tu combles l'espérance d'Israël.


Par la bouche de Jérémie tu nous as annoncé l'Alliance nouvelle :
voici qu'elle s'accomplit pour nous par ta venue dans notre chair.


Ézéchiel a vu ta gloire franchir la porte fermée du Temple,
et tu as fait ta demeure dans le sein virginal de la Mère de Dieu !


Daniel t'a contemplé, Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel,
et nous te chantons, ô Fils de Dieu qui descends parmi nous pour nous sauver.


C'est par les prophètes que Dieu parlait jadis à nos pères,
mais, en ces derniers temps, il nous a parlé par son Fils !


Faisant mémoire de la bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu, des saints patriarches et prophètes, de saint Jean-Baptiste, des saints apôtres et martyrs, de notre père saint Dominique et de tous les saints, confions-nous nous-mêmes les uns les autres et toute notre vie au Christ, notre Dieu.
A toi Seigneur !


Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ;
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.

Oraisons

Seigneur Dieu, par la venue de ton Fils unique, tu as voulu racheter l'homme déchu que tu voyais soumis à la mort ; accorde à ceux qui reconnaissent humblement le mystère de son incarnation de mériter d'avoir part aussi à la vie d'un tel rédempteur.

Cette retraite est possible grâce à vos dons. Merci pour votre générosité !

Chaque jour, un jeune, un frère, une sœur, un laïc, une femme nous raconte comment Marie l’a cueilli ! 

-0:00