Office du 20/12/2021

Sélectionnez l’office de votre choix :

Introduction

Seigneur, ouvre mes lèvres. Et ma bouche publiera ta louange.
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit maintenant et toujours
dans les siècles des siècles.
Amen,  Alléluia !

Hymnes

Qu’il soit béni, qu’il vienne,
Le Roi, notre Seigneur !
Ouvrez, ouvrez vos portes,
Ne fermez plus vos cœurs !
Il vient à nous sans faste,
Grandeur ni majesté,
Vêtu comme le pauvre
Dans son humilité !

Qu’il soit béni, qu’il vienne,
Le Roi, notre Seigneur !
Il montre à tous les humbles
La face du Sauveur !
A lui sont en partage
La gloire et le pouvoir,
Ce qu'à la fin des âges
Les peuples pourront voir !

Qu’il soit béni, qu’il vienne,
Le Roi, notre Seigneur !
Il donne aux misérables
La paix du bon Pasteur,
Il est doux. Il est humble.
Son joug sera léger !
Et c'est lui qui nous mène
jusqu'à la liberté !

Psaumes

Antienne : Jérusalem, lève les yeux vers l’orient et regarde, alléluia !


Psaume 89


D’âge en âge, Seigneur,
tu as été notre refuge.


Avant que naissent les montagnes,
que tu enfantes la terre et le monde,
de toujours à toujours,
toi, tu es Dieu.


Tu fais retourner l’homme à la poussière ;
tu as dit : « Retournez, fils d’Adam ! »
À tes yeux, mille ans sont comme hier,
c’est un jour qui s’en va, une heure dans la nuit.


Tu les as balayés : ce n’est qu’un songe ;
dès le matin, c’est une herbe changeante :
elle fleurit le matin, elle change ;
le soir, elle est fanée, desséchée.


Nous voici anéantis par ta colère ;
ta fureur nous épouvante :
tu étales nos fautes devant toi,
nos secrets à la lumière de ta face.


Sous tes fureurs tous nos jours s’enfuient,
nos années s’évanouissent dans un souffle.
Le nombre de nos années ? soixante-dix,
quatre-vingts pour les plus vigoureux !
Leur plus grand nombre n’est que peine et misère ;
elles s’enfuient, nous nous envolons.


Qui comprendra la force de ta colère ?
Qui peut t’adorer dans tes fureurs ?
Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
que nos cœurs pénètrent la sagesse.


Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?
Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.
Rassasie-nous de ton amour au matin,
que nous passions nos jours dans la joie et les chants.
Rends-nous en joies tes jours de châtiment
et les années où nous connaissions le malheur.


Fais connaître ton œuvre à tes serviteurs
et ta splendeur à leurs fils.
Que vienne sur nous
la douceur du Seigneur notre Dieu !
Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains ;
oui, consolide l’ouvrage de nos mains.

Cantiques

Antienne : Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le des extrémités de la terre !


Cantique d'Isaïe (Is 42)


Chantez au Seigneur un chant nouveau,
louez-le des extrémités de la terre,
gens de la mer et sa population,
les îles et leurs habitants.


Qu'ils poussent des cris, les déserts et leurs villes,
les campements où réside Qédar !
Qu'ils jubilent, les habitants de La-Pierre,
qu'ils acclament du sommet des montagnes !


Qu'ils rendent gloire au Seigneur,
qu'ils publient dans les îles sa louange !


Le Seigneur, tel un héros, s'élance ;
tel une guerrier, il excite sa jalousie.
Il jette un cri, il pousse un hurlement ;
sur ses ennemis, il s'avance en héros.


 « Longtemps, j'ai gardé le silence ;
je me suis tu, je me suis contenu.
Je gémis comme celle qui enfante,
je suffoque, je cherche mon souffle.


 « Je vais dévaster montagnes et collines,
dessécher toute verdure,
changer les fleuves en rives,
assécher les étangs.


 « Alors, je conduirai les aveugles
sur un chemin qui leur est inconnu ;
 je les mènerai par des sentiers qu'ils ignorent.
Je changerai, pour eux, les ténèbres en lumière
et la pierraille en droites allées. »

Psaumes

Antienne : Je veille solitaire, ne cache plus ta Face,
viens Seigneur, viens Seigneur Jésus.


Psaume 134


Louez le nom du Seigneur,
louez-le, serviteurs du Seigneur
qui veillez dans la maison du Seigneur,
dans les parvis de la maison de notre Dieu.


Louez la bonté du Seigneur,
célébrez la douceur de son nom.
C’est Jacob que le Seigneur a choisi,
Israël dont il a fait son bien.


Je le sais, le Seigneur est grand :
notre Maître est plus grand que tous les dieux
Tout ce que veut le Seigneur, il le fait
au ciel et sur la terre,
dans les mers et jusqu’au fond des abîmes.


De l’horizon, il fait monter les nuages ;
il lance des éclairs, et la pluie ruisselle ;
il libère le vent qu’il tenait en réserve.


Il a frappé les aînés de l’Égypte,
les premiers-nés de l’homme et du bétail.
Il envoya des signes et des prodiges,
chez toi, terre d’Égypte,
sur Pharaon et tous ses serviteurs.


Il a frappé des nations en grand nombre
et fait périr des rois valeureux :
(Séhon, le roi des Amorites, Og, le roi de Basan,
et tous les royaumes de Canaan ;)
il a donné leur pays en héritage,
en héritage à Israël, son peuple.

Capitules

Gn 49, 10 


La royauté n’échappera point à Juda, ni le commandement à sa descendance, jusqu’à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront.

Répons

Béni soit le Seigneur qui vient,
Pour visiter son peuple !


Voici venu le temps de celle qui doit enfanter ;
Et toi, Bethléem, terre de Juda,
De toi sortira le Chef, le Berger de mon peuple ;
Sa naissance remonte aux jours d'éternité.


Loué soit le Père et son Fils Bien-Aimé :
En lui, il a placé pour nous toute sa faveur ;
Loué soit l'Esprit, qu'il lui a donné sans mesure ;
Que leur Nom soit béni pour les siècles des siècles !

Benedictus

Antienne : Si tu déchirais les cieux et si tu descendais,
Viens Seigneur, viens Seigneur Jésus.


Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël
Qui visite et rachète son peuple.


Il a fait surgir la force qui nous sauve
Dans la maison de David, son serviteur,


Comme il l’avait dit par la bouche des saints,
Par ses prophètes, depuis les temps anciens :


Salut qui nous arrache à l’ennemi,
À la main de tous nos oppresseurs,


Amour qu’il montre envers nos pères,
Mémoire de son alliance sainte,


Serment juré à notre père Abraham,
De nous rendre sans crainte,


Afin que délivrés de la main des ennemis
Nous le servions, dans la justice et la sainteté
En sa présence, tout au long de nos jours.


Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut :
Tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins.


Pour donner à son peuple de connaître le salut
Par la rémission de ses péchés,


Grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
Quand nous visite l’astre d’en haut,


Pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort,
Pour conduire nos pas au chemin de la paix.


Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit
Pour les siècles des siècles.

Prières Litaniques et Notre Père

En paix, louons et bénissons le Seigneur !
Gloire et louange à toi, gloire à toi, Seigneur !


Béni sois-tu, ô Christ, notre Seigneur et notre Maître :
par ton avènement tu nous arraches aux ténèbres de l'idolâtrie et de l'ignorance !


Tu t'es révélé à Élie dans le creux du rocher,
mais sur la montagne du Thabor il t'a contemplé face à face !


Tu as conversé avec Élie dans la brise légère,
et ton Esprit-Saint nous rend familiers de ton mystère.


Tu as emporté Élie vers le ciel sur un char de feu,
et Jean le précurseur fut envoyé par Dieu devant ta Face.


Béni sois-tu, ô Christ, pour la foi que tu as accordée aux prophètes et aux justes,
car ils désiraient voir ce que nous avons vu, et entendre ce que nous avons entendu.


Faisant mémoire de la bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu, des saints patriarches et prophètes, de saint Jean-Baptiste, des saints apôtres et martyrs, de notre père saint Dominique et de tous les saints, confions-nous nous-mêmes les uns les autres et toute notre vie au Christ, notre Dieu.
A toi Seigneur !


Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ;
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.

Oraisons

Dieu d'éternelle majesté, à l'annonce de l'ange, la Vierge immaculée a accueilli ton Verbe indicible, est devenue la demeure de Dieu, elle fut remplie de la lumière de l'Esprit-Saint ; nous te demandons qu'à son exemple, nous puissions nous attacher humblement à ta volonté.

Cette retraite est possible grâce à vos dons. Merci pour votre générosité !

Chaque jour, un jeune, un frère, une sœur, un laïc, une femme nous raconte comment Marie l’a cueilli ! 

-0:00