Office du 19/12/2021

Sélectionnez l’office de votre choix :

Introduction

Seigneur, ouvre mes lèvres. Et ma bouche publiera ta louange.
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit maintenant et toujours
dans les siècles des siècles.
Amen,  Alléluia !

Hymnes

En toi, ô Mère du Sauveur,
Prend chair la vraie lumière.
En toi l’attente du Messie
Se change en espérance.
Car le Seigneur est avec toi,
Tu es comblée de grâce,
Bénie entre les femmes.


En toi, ô Vierge d’Israël,
S’est accomplie l’Alliance.
Tu mets au monde le salut
Qu’annoncent les prophètes :
Voici la Vierge concevra ;
L’Enfant qui naîtra d’elle
est « Dieu avec les hommes ».


En toi, épouse, l’Esprit Saint
a donné chair au Verbe.
L’Esprit et toi vous dites : « Viens ! »
Au fruit de tes entrailles.
Ceux qui entendent disent : « Viens ! »
Descends d’auprès du Père,
Éclaire nos ténèbres.


En toi, ô Mère des croyants,
Se reconnaît l’Église ;
Car la puissance du Très-Haut
La couvre de son ombre.
Aussi celui qui naît de toi
Est notre vrai royaume,
Est notre vrai visage.

Psaumes

Antienne : La gloire du Seigneur va se révéler
et tout homme verra le salut de notre Dieu.


Psaume 117


Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !


Oui, que le dise Israël :
Éternel est son amour !
Que le dise la maison d'Aaron :
Éternel est son amour !
Qu'ils le disent, ceux qui craignent le Seigneur :
Éternel est son amour !


Dans mon angoisse j'ai crié vers le Seigneur,
et lui m'a exaucé, mis au large.
Le Seigneur est pour moi, je ne crains pas ;
que pourrait un homme contre moi ?
Le Seigneur est avec moi pour me défendre,
et moi, je braverai mes ennemis.


Mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les hommes ;
mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur
que de compter sur les puissants !


Toutes les nations m'ont encerclé :
au nom du Seigneur, je les détruis !
Elles m'ont cerné, encerclé :
au nom du Seigneur, je les détruis !
Elles m'ont cerné comme des guêpes :
ce n'était qu'un feu de ronces
au nom du Seigneur, je les détruis !


On m'a poussé, bousculé pour m'abattre ;
mais le Seigneur m'a défendu.
Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.


Clameurs de joie et de victoire
sous les tentes des justes :
« Le bras du Seigneur est fort,
le bras du Seigneur se lève,
le bras du Seigneur est fort ! »


Non, je ne mourrai pas,
je vivrai pour annoncer les actions du Seigneur :
il m'a frappé, le Seigneur, il m'a frappé,
mais sans me livrer à la mort.


Ouvrez-moi les portes de justice :
j'entrerai, je rendrai grâce au Seigneur.
« C'est ici la porte du Seigneur :
qu'ils entrent, les justes ! »
Je te rends grâce car tu m'as exaucé :
tu es pour moi le salut.


La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d'angle :
c'est là l'œuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux.
Voici le jour que fit le Seigneur,
qu'il soit pour nous jour de fête et de joie !


Donne, Seigneur, donne le salut !
Donne, Seigneur, donne la victoire !


Béni soit au nom du Seigneur
celui qui vient !
De la maison du Seigneur,
nous vous bénissons !


Dieu, le Seigneur, nous illumine.
Rameaux en main, formez vos cortèges
jusqu'auprès de l'autel.


Tu es mon Dieu, je te rends grâce,
mon Dieu, je t'exalte !


Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !

Cantiques

Cantique des 3 enfants (Dn 3)


Béni sois-tu, Seigneur, Dieu de nos pères :
à toi, la louange et la gloire éternellement !


Béni soit le nom très saint de ta gloire :
à toi, la louange et la gloire éternellement !


Béni sois-tu dans ton saint temple de gloire :
à toi, la louange et la gloire éternellement !


Béni sois-tu sur le trône de ton règne :
à toi, la louange et la gloire éternellement !


Béni sois-tu, toi qui sondes les abîmes :
à toi, la louange et la gloire éternellement !


Béni sois-tu, toi qui sièges au-dessus des Kéroubim :
à toi, la louange et la gloire éternellement !


Béni sois-tu au firmament, dans le ciel,
à toi, la louange et la gloire éternellement !


Vous toutes les œuvres du Seigneur, bénissez-le :
à toi, la louange et la gloire éternellement !


Bénis sois-tu Seigneur, Père, Fils et Esprit Saint dans les siècles des siècles :
à toi, la louange et la gloire éternellement !

Psaumes

Antienne : Le Seigneur donnera son bienfait et notre terre donnera son fruit.


Psaume 150


Louez Dieu dans son temple saint,
louez-le au ciel de sa puissance ;
louez-le pour ses actions éclatantes,
louez-le selon sa grandeur !


Louez-le en sonnant du cor,
louez-le sur la harpe et la cithare ;
louez-le par les cordes et les flûtes,
louez-le par la danse et le tambour !


Louez-le par les cymbales sonores,
louez-le par les cymbales triomphantes !
Et que tout être vivant
chante louange au Seigneur !

Capitules

Rm 13, 11-12

C’est le moment, l’heure est venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les activités des ténèbres, revêtons-nous pour le combat de la lumière.

Répons

Voici la demeure de Dieu parmi les hommes,
Marie, terre admirable, terre de la promesse,
Mère de l'Emmanuel.


Réjouissez-vous avec moi, bien-aimés du Seigneur ;
Mon cœur est devenu le temple de Dieu,
Il s'est penché sur son humble servante,
Il a fait de mon sein la porte du ciel,
En moi il a pris chair, le Fils unique du Père,
Jésus, le plus beau des enfants des hommes.


Gloire au Père qui a choisi Marie,
Pour être la mère de son fils bien-aimé,
Gloire au Fils venu vers nous dans sa grande pitié ;
Il nous a visités dans la faiblesse de la chair,
Et nous chantons l'Esprit, vivifiant et saint,
Qui a inondé Marie de sa lumière.

Benedictus

Antienne : Si tu déchirais les cieux et si tu descendais,
Viens Seigneur, viens Seigneur Jésus.


Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël
Qui visite et rachète son peuple.


Il a fait surgir la force qui nous sauve
Dans la maison de David, son serviteur,


Comme il l’avait dit par la bouche des saints,
Par ses prophètes, depuis les temps anciens :


Salut qui nous arrache à l’ennemi,
À la main de tous nos oppresseurs,


Amour qu’il montre envers nos pères,
Mémoire de son alliance sainte,


Serment juré à notre père Abraham,
De nous rendre sans crainte,


Afin que délivrés de la main des ennemis
Nous le servions, dans la justice et la sainteté
En sa présence, tout au long de nos jours.


Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut :
Tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins.


Pour donner à son peuple de connaître le salut
Par la rémission de ses péchés,


Grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
Quand nous visite l’astre d’en haut,


Pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort,
Pour conduire nos pas au chemin de la paix.


Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit
Pour les siècles des siècles.

Prières Litaniques et Notre Père

En paix, louons et bénissons le Seigneur !
Gloire et louange à toi, gloire à toi, Seigneur !


Béni sois-tu, ô Dieu, pour Marie, la vierge très sainte,
car elle a cru en l'accomplissement de la parole du Seigneur.


Béni sois-tu pour Marie, qui met au monde l'Emmanuel :
en elle se réalise l'espérance d'Israël.


Béni sois-tu pour Marie, l'aurore du salut :
elle resplendit des premiers rayons du soleil de justice !


Béni sois-tu pour Marie, ton humble servante :
elle a reçu le pain vivant descendu du ciel.


Béni sois-tu pour Marie, la Mère de Dieu :
par elle le ciel a touché la terre, et la terre a goûté la joie du ciel !


Faisant mémoire de la bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu, des saints patriarches et prophètes, de saint Jean-Baptiste, des saints apôtres et martyrs, de notre père saint Dominique et de tous les saints, confions-nous nous-mêmes les uns les autres et toute notre vie au Christ, notre Dieu.
A toi Seigneur !


Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ;
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.

Oraisons

Seigneur Dieu, par la maternité de la Vierge sainte, tu as voulu révéler au monde la splendeur de ta gloire ; nous t'en prions, accorde-nous de vénérer le mystère si grand de l'incarnation dans la pureté de la foi et de le célébrer toujours dans l'obéissance du cœur.

Cette retraite est possible grâce à vos dons. Merci pour votre générosité !

Chaque jour, un jeune, un frère, une sœur, un laïc, une femme nous raconte comment Marie l’a cueilli ! 

-0:00