Office du 09/12/2021

Sélectionnez l’office de votre choix :

Introduction

Seigneur, ouvre mes lèvres. Et ma bouche publiera ta louange.
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit maintenant et toujours
dans les siècles des siècles.
Amen,  Alléluia !

Hymnes

Ô merveilleuse et vraie lumière,
Qui viens sur ceux de la ténèbre,
Visite et transfigure notre nuit,
Soleil levant, Jésus Sauveur !


Viens habiter dans notre monde,
Donne à tous ceux qui te reçoivent
Pouvoir de devenir enfants de Dieu,
Toi notre frère, ô Premier-Né !


Viens révéler l’Amour du Père
A ceux qui vont sans espérance,
Toi le chemin, la vérité, la vie,
Conduis nos pas, ô Bien-Aimé !


Viens apporter la délivrance
Aux prisonniers que l’ombre enchaîne ;
Dans ta miséricorde, sauve-les,
Agneau de Dieu, vainqueur du Mal !


Viens, ouvre aux hommes le Royaume,
Achève en nous ce qui commence,
O toi nouvelle terre et ciel nouveau,
Toi l’Orient du jour sans fin !


Action de grâce, honneur et gloire.
A Dieu le Père des lumières,
Par Jésus Christ, aurore sans déclin,
Dans la clarté de l’Esprit Saint !
Amen

Psaumes

Antienne : Ô Christ Sauveur, tu as fait briller sur nous la lumière de ta face.


Psaume 79


Berger d’Israël, écoute,
toi qui conduis Joseph, ton troupeau :
resplendis au-dessus des Kéroubim,
devant Éphraïm, Benjamin, Manassé !
Réveille ta vaillance et viens nous sauver.


Dieu, fais-nous revenir ;
que ton visage s’éclaire,
et nous serons sauvés !


Seigneur, Dieu de l’univers,
vas-tu longtemps encore
opposer ta colère aux prières de ton peuple,
le nourrir du pain de ses larmes,
l’abreuver de larmes sans mesure ?
Tu fais de nous la cible des voisins :
nos ennemis ont vraiment de quoi rire !


Dieu, fais-nous revenir ;
que ton visage s’éclaire,
et nous serons sauvés !


La vigne que tu as prise à l’Égypte,
tu la replantes en chassant des nations.
Tu déblaies le sol devant elle,
tu l’enracines pour qu’elle emplisse le pays.


Son ombre couvrait les montagnes,
et son feuillage, les cèdres géants ;
elle étendait ses sarments jusqu’à la mer,
et ses rejets, jusqu’au Fleuve.
Pourquoi as-tu percé sa clôture ?
Tous les passants y grappillent en chemin ;
le sanglier des forêts la ravage
et les bêtes des champs la broutent.


Dieu de l’univers, reviens !


Du haut des cieux, regarde et vois :
visite cette vigne, protège-la,
celle qu’a plantée ta main puissante,
le rejeton qui te doit sa force.
La voici détruite, incendiée ;
que ton visage les menace, ils périront !


Que ta main soutienne ton protégé,
le fils de l’homme qui te doit sa force.
Jamais plus nous n’irons loin de toi :
fais-nous vivre et invoquer ton nom !


Seigneur, Dieu de l’univers, fais-nous revenir ;
que ton visage s’éclaire, et nous serons sauvés.

Cantiques

Antienne : Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources


Cantique d'Isaïe (Is 12)


Seigneur, je te rends grâce :
ta colère pesait sur moi,
mais tu reviens de ta fureur
et tu me consoles.


Voici le Dieu qui me sauve :
j'ai confiance, je n'ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c'est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.


Exultant de joie,
vous puiserez les eaux
aux sources du salut.


Ce jour-là, vous direz :
« Rendez grâce au Seigneur,
 proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »

Redites-le : « Sublime est son nom ! »
Jouez pour le Seigneur,
car il a fait les prodiges
que toute la terre connaît.


Jubilez, criez de joie,
habitants de Sion,
car il est grand au milieu de toi,
le Saint d'Israël !

Psaumes

Antienne : Écoute, ô mon peuple, je suis le Seigneur ton Dieu.
C’est la miséricorde que je veux et non le sacrifice.


Psaume 80 

Criez de joie pour Dieu, notre force,
acclamez le Dieu de Jacob.


Jouez, musiques, frappez le tambourin,
la harpe et la cithare mélodieuse.
Sonnez du cor pour le mois nouveau,
quand revient le jour de notre fête.


C’est là, pour Israël, une règle,
une ordonnance du Dieu de Jacob ;
Il en fit, pour Joseph, une loi
quand il marcha contre la terre d’Égypte.


J’entends des mots qui m’étaient inconnus :
« J’ai ôté le poids qui chargeait ses épaules ;
ses mains ont déposé le fardeau.


« Quand tu criais sous l’oppression, je t’ai sauvé ;
je répondais, caché dans l’orage,
je t’éprouvais près des eaux de Mériba.


« Écoute, je t’adjure, ô mon peuple ;
vas-tu m’écouter, Israël ?
Tu n’auras pas chez toi d’autres dieux,
tu ne serviras aucun dieu étranger.


« C’est moi, le Seigneur ton Dieu,
qui t’ai fait monter de la terre d’Égypte !
Ouvre ta bouche, moi, je l’emplirai.


« Mais mon peuple n’a pas écouté ma voix,
Israël n’a pas voulu de moi.
Je l’ai livré à son cœur endurci :
qu’il aille et suive ses vues !


« Ah ! Si mon peuple m’écoutait,
Israël, s’il allait sur mes chemins !
Aussitôt j’humilierais ses ennemis,
contre ses oppresseurs je tournerais ma main.


« Mes adversaires s’abaisseraient devant lui ;
tel serait leur sort à jamais !
Je le nourrirais de la fleur du froment,
je le rassasierais avec le miel du rocher ! »

Capitules

Is 45, 8


Que les cieux distillent la rosée, que les nuages répandent la justice, que la terre s’entrouvre et que le salut s’épanouisse, que la justice fasse éclater en même temps tous ses bourgeons.

Répons

Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle
Car son royaume est proche !


Prépare-toi, Israël à la rencontre de ton Dieu,
il viendra comme un voleur dans la nuit le jour du Seigneur.
Voici je me tiens à la porte et je frappe.
Si quelqu’un entend, j’entrerai chez lui pour souper.


Gloire au Père qui a tant aimé le monde
qu’il lui a donné son Fils unique,
Gloire au Christ qui vient car il est notre paix,
il nous réconcilie avec le Père dans l’Esprit.

Benedictus

Antienne : Lève-toi Seigneur, entends le cri des malheureux
 car c’est toi leur espérance.
Viens nous sauver, viens Seigneur Jésus !

Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël
Qui visite et rachète son peuple.


Il a fait surgir la force qui nous sauve
Dans la maison de David, son serviteur,


Comme il l’avait dit par la bouche des saints,
Par ses prophètes, depuis les temps anciens :


Salut qui nous arrache à l’ennemi,
À la main de tous nos oppresseurs,


Amour qu’il montre envers nos pères,
Mémoire de son alliance sainte,


Serment juré à notre père Abraham,
De nous rendre sans crainte,


Afin que délivrés de la main des ennemis
Nous le servions, dans la justice et la sainteté
En sa présence, tout au long de nos jours.


Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut :
Tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins.


Pour donner à son peuple de connaître le salut
Par la rémission de ses péchés,


Grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
Quand nous visite l’astre d’en haut,


Pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort,
Pour conduire nos pas au chemin de la paix.


Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit
Pour les siècles des siècles.

Prières Litaniques et Notre Père

En paix, louons et bénissons le Seigneur !
Gloire et louange à toi, gloire à toi, Seigneur !


Béni sois-tu, ô Dieu de miséricorde et de paix :
par l'avènement du Christ, tu as accompli ton dessein bienveillant !


Israël était dispersé sur les collines comme des brebis sans berger :
voici qu'il se rassemble à la voix du bon Pasteur !


Ton peuple se prostituait comme une épouse infidèle :
la venue de l'époux le renouvelle dans la splendeur et la sainteté.


Nous n'étions pas un peuple et nous n'obtenions pas miséricorde :
à présent nous portons ces noms : peuple saint, race choisie, sacerdoce royal !


Faisant mémoire de la bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu, des saints patriarches et prophètes, de saint Jean-Baptiste, des saints apôtres et martyrs, de notre père saint Dominique et de tous les saints, confions-nous nous-mêmes les uns les autres et toute notre vie au Christ, notre Dieu.
A toi Seigneur !


Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ;
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.

Oraisons

Réveille nos coeurs, Seigneur, pour préparer les chemins de ton Fils unique, afin que par son avènement, nous puissions te servir d'un esprit purifié.

Cette retraite est possible grâce à vos dons. Merci pour votre générosité !

Chaque jour, un jeune, un frère, une sœur, un laïc, une femme nous raconte comment Marie l’a cueilli ! 

-0:00