Office du 07/12/2021

Sélectionnez l’office de votre choix :

Introduction

Seigneur, ouvre mes lèvres. Et ma bouche publiera ta louange.
Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit maintenant et toujours
dans les siècles des siècles.
Amen,  Alléluia !

Hymnes

Toi qui viens pour tout sauver,
L’univers périt sans toi ;
Fais pleuvoir sur lui ta joie,
Toi qui viens pour tout sauver.


Viens sauver tes fils perdus,
Dispersés, mourant de froid ;
Dieu qui fus un jour en croix,
Viens sauver tes fils perdus.


Viens offrir encore ton pain
Et ton vin aux miséreux ;
 Pour qu’ils voient le don de Dieu,
Viens offrir encore ton pain.


Toi qui viens pour tout sauver,
Fais lever enfin le jour
De la paix dans ton amour,
Toi qui viens pour tout sauver.

Psaumes

Antienne : J’irai vers le Dieu de ma joie, j’exulterai, je le louerai sans fin.


Psaume 42


Rends-moi justice, ô mon Dieu, défends ma cause
contre un peuple sans foi ;
de l'homme qui ruse et trahit,
libère-moi.


C'est toi, Dieu, ma forteresse :
pourquoi me rejeter ?
Pourquoi vais-je assombri,
pressé par l'ennemi ?


Envoie ta lumière et ta vérité :
qu'elles guident mes pas
et me conduisent à ta montagne sainte,
jusqu'en ta demeure.


J'avancerai jusqu'à l'autel de Dieu,
vers Dieu qui est toute ma joie ;
je te rendrai grâce avec ma harpe,
Dieu, mon Dieu !


Pourquoi te désoler, ô mon âme,
et gémir sur moi ?
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
il est mon sauveur et mon Dieu !

Cantiques

Antienne : Tu me guériras, tu me feras vivre, et je chanterai


Cantique d'Ézéchias (Isaïe 38)


Je disais : Au milieu de mes jours,
je m'en vais ;
j'ai ma place entre les morts
pour la fin de mes années.


Je disais : Je ne verrai pas le Seigneur
sur la terre des vivants,
plus un visage d'homme
parmi les habitants du monde !


Ma demeure m'est enlevée, arrachée,
comme une tente de berger.
Tel un tisserand, j'ai dévidé ma vie :
le fil est tranché.


Du jour à la nuit, tu m'achèves ;
j'ai crié jusqu'au matin.
Comme un lion, il a broyé tous mes os.
Du jour à la nuit, tu m'achèves.


Comme l'hirondelle, je crie ;
je gémis comme la colombe.
À regarder là-haut, mes yeux faiblissent :
Seigneur, je défaille ! Sois mon soutien !


Que lui dirai-je pour qu'il me réponde,
à lui qui agit ?
J'irais, errant au long de mes années
avec mon amertume ?


Oui, tu me guériras, tu me feras vivre :
mon amertume amère me conduit à la paix.


Et toi, tu t'es attaché à mon âme,
tu me tires du néant de l'abîme.
Tu as jeté, loin derrière toi,
tous mes péchés.


La mort ne peut te rendre grâce,
ni le séjour des morts, te louer,
Ils n'espèrent plus ta fidélité,
ceux qui descendent dans la fosse.


Le vivant, le vivant, lui, te rend grâce,
comme moi, aujourd'hui.
Et le père à ses enfants
montrera ta fidélité.


Seigneur, viens me sauver !
Et nous jouerons sur nos cithares,
tous les jours de notre vie,
auprès de la maison du Seigneur.

Psaumes

Antienne : Au matin, tu as visité la terre et tu l’as fait danser de joie.


Psaume 64

Il est beau de te louer,
Dieu, dans Sion,
de tenir ses promesses envers toi
qui écoutes la prière.


Jusqu’à toi vient toute chair
avec son poids de péché ;
nos fautes ont dominé sur nous :
toi, tu les pardonnes.


Heureux ton invité, ton élu :
il habite ta demeure !
Les biens de ta maison nous rassasient,
les dons sacrés de ton temple !


Ta justice nous répond par des prodiges,
Dieu notre sauveur,
espoir des horizons de la terre
et des rives lointaines.


Sa force enracine les montagnes,
il s’entoure de puissance ;
il apaise le vacarme des mers,
le vacarme de leurs flots
et la rumeur des peuples.


Les habitants des bouts du monde
sont pris d’effroi à la vue de tes signes ;
aux portes du levant et du couchant
tu fais jaillir des cris de joie.


Tu visites la terre et tu l’abreuves,
tu la combles de richesses ;
les ruisseaux de Dieu regorgent d’eau :
tu prépares les moissons.


Ainsi, tu prépares la terre,
tu arroses les sillons ;
tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies,
tu bénis les semailles.


Tu couronnes une année de bienfaits ;
sur ton passage, ruisselle l’abondance.
Au désert, les pâturages ruissellent,
les collines débordent d’allégresse.


Les herbages se parent de troupeaux
et les plaines se couvrent de blé.
Tout exulte et chante !

Capitules

Gn 49, 10 


La royauté n’échappera point à Juda, ni le commandement à sa descendance, jusqu’à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront.

Répons

Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle
Car son royaume est proche !


Ô vous qui étiez abattus, prenez courage !
Le Seigneur est fidèle : voici qu’il vient !
S’il se fait attendre, espérez sa venue,
Car il est là à votre porte : il ne tardera plus.


Gloire au Père qui a tant aimé le monde
qu’il lui a donné son Fils unique,
Gloire au Christ qui vient car il est notre paix,
il nous réconcilie avec le Père dans l’Esprit.

Benedictus

Antienne : Lève-toi Seigneur, entends le cri des malheureux
 car c’est toi leur espérance.
Viens nous sauver, viens Seigneur Jésus !

Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël
Qui visite et rachète son peuple.


Il a fait surgir la force qui nous sauve
Dans la maison de David, son serviteur,


Comme il l’avait dit par la bouche des saints,
Par ses prophètes, depuis les temps anciens :


Salut qui nous arrache à l’ennemi,
À la main de tous nos oppresseurs,


Amour qu’il montre envers nos pères,
Mémoire de son alliance sainte,


Serment juré à notre père Abraham,
De nous rendre sans crainte,


Afin que délivrés de la main des ennemis
Nous le servions, dans la justice et la sainteté
En sa présence, tout au long de nos jours.


Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut :
Tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins.


Pour donner à son peuple de connaître le salut
Par la rémission de ses péchés,


Grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu,
Quand nous visite l’astre d’en haut,


Pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort,
Pour conduire nos pas au chemin de la paix.


Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit
Pour les siècles des siècles.

Prières Litaniques et Notre Père

En paix, louons et bénissons le Seigneur !
Gloire et louange à toi, gloire à toi, Seigneur !


Béni sois-tu, ô notre Dieu, pour ta grande miséricorde,
car tu as répondu à la prière et à l'espérance de ton peuple.


Toi qui as dit : « Que du sein de la ténèbre brille la lumière ! »,
voici que tu as manifesté ta gloire sur la Face de ton Christ.


Moïse t'avait supplié de lui montrer ta splendeur :
désormais nous la contemplons à visage découvert !


Les fidèles et les justes étaient habités du désir de contempler ta Face,
et c'est à nous que tu as fait ce don, en ces temps qui sont les derniers.

Faisant mémoire de la bienheureuse Vierge Marie, mère de Dieu, des saints patriarches et prophètes, de saint Jean-Baptiste, des saints apôtres et martyrs, de notre père saint Dominique et de tous les saints, confions-nous nous-mêmes les uns les autres et toute notre vie au Christ, notre Dieu.
A toi Seigneur !


Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne, que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour ;
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés
et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du mal.

Oraisons

Seigneur, tu as fait de saint Ambroise un docteur de la foi catholique et un courageux successeur des apôtres ; suscite en ton Église des hommes selon ton cœur, capables de la gouverner avec force et sagesse.

Cette retraite est possible grâce à vos dons. Merci pour votre générosité !

-0:00