La création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore.

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains, chapitre 8, verset 22

Depuis dimanche, nous avons beaucoup parlé de naissances : celle du Christ en nous, notre propre naissance à la vie nouvelle d’enfant de Dieu, puis notre collaboration dans la naissance du Christ chez les autres. 

Finalement, en y prêtant attention, nous sommes sans cesse en gestation, d’une manière ou d’une autre. Mais nous ne sommes pas les seuls : « La création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore »*. Elle comme nous attendons la délivrance, cette dernière phase de l’accouchement qui nous libérera totalement de la servitude du péché et de la mort. 

Le terme prévu pour cet heureux événement c’est la fin des temps : l’avènement du Christ dans sa gloire. 

En attendant, l’Église, corps du Christ, se prépare à cette délivrance. Jésus lui a ouvert le chemin par sa résurrection, il est le premier né d’entre les morts et il nous entraîne à sa suite : là où il est passé en tant que tête, tout le corps va suivre. Parfois, lorsque le terme arrive, la peur, les interrogations, l’angoisse, peuvent troubler ce moment pourtant tant attendu. C’est vrai que dans toute naissance, il y a nécessairement une part d’incertitude et d’inconnu. 

C’est l’espérance qui nous permet d’attendre ce moment dans la paix. Cette petite flamme vive nous fait pressentir les merveilles du monde à venir et la joie immense qui nous attend. Ce sera l’heure de la rencontre, du face à face avec celui qui n’est qu’Amour, l’heure de jouir éternellement de sa présence.
Qu’il vienne, enfin ! 


*Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains ch. 8, v. 22

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Marie m'a cueilli... et vous ? - jour 10

Céline

Chaque jour, un jeune, un frère, une sœur, un laïc, une femme nous raconte comment Marie l’a cueilli ! 

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

23 commentaires

Rédiger un commentaire

« Alors que s'est achevée votre semaine de méditations, il est grand temps, Soeur Marie-Lys, que je vienne rendre grâce pour votre parole vive et joyeuse, parole tonique qui redonne du souffle, en ce... »

Lire la suite

Brigitte bis - 12 décembre 2021 - 11:47

« Merci soeur Marie-Lys
Votre nom vous va si bien
Merci de nous réjouir, de nous ouvrir à votre joie
Merci de la partager si bien
sans mots inutiles en mots de foi vibrante et sûre
Sans faire de bru... »

Lire la suite

Godelieve - 11 décembre 2021 - 21:50

« Merci au frère Charles et à soeur Marie Lys pour cet accompagnement pendant ces 2 premières semaines de l'avent Des paroles, des réflexions et des sourires qui nourrissent et apaisent en ces temps... »

Lire la suite

Thérèse - 11 décembre 2021 - 13:53

« Merci sœur Marie-Lys pour votre accompagnement durant cette semaine.
Que j'aurais aimé être une de vos élèves, votre sourire, votre simplicité et je pense votre grande patience m'auraient bien a... »

Lire la suite

monette - 11 décembre 2021 - 0:54

« Merci, soeur Marie-Lys »

Lire la suite

Jacqueline - 11 décembre 2021 - 0:49

« "C'est la petite flamme de l'Espérance qui nous fait pressentir les merveilles du monde à venir*, cela me remplit d'une joie profonde, en plus ces merveilles sont déjà à l'œuvre maintenant, nous... »

Lire la suite

Kat - 10 décembre 2021 - 21:44

Cette retraite est possible grâce à vos dons. Merci pour votre générosité !

Chaque jour, un jeune, un frère, une sœur, un laïc, une femme nous raconte comment Marie l’a cueilli ! 

-0:00