Je ferai ma demeure au-dessus d’eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.

Livre d'Ezechiel ch. 37, v. 26

La paix du cœur est-elle au bout d’un long fleuve tranquille, une escale finale qui mettrait fin à nos incertitudes, nos doutes, nos insatisfactions, nos dispersions et nos fébrilités de nous affirmer et d’être reconnus ?

La paix du cœur qui fait chanter Marie est plutôt la joie des commencements. Commencements d’un temps nouveau quand Dieu, accomplissant sa promesse, vient renverser le cours du monde : « Il renverse les puissants de leurs trônes, Il élève les humbles, Il comble de bien les affamés et renvoie les riches les mains vides. »* Mais alors, est-il possible de trouver une quelconque paix intérieure si la venue de Dieu bouleverse à ce point ce que nous pensions être nos sécurités, fussent-elles minimes et précaires ? 

Oui, c’est possible parce que quand Dieu vient établir sa demeure parmi nous, c’est pour nous faire découvrir et goûter une assurance bien plus forte et solide que ce que nous pouvons bâtir nous-mêmes. Des épées qui divisent, Il fait des socs qui travaillent la terre et la rendent féconde, des lances qui tuent, Il fait des serpes qui moissonnent, des déserts, Il fait surgir des pâturages. Commencement d’une nouvelle vie, dans le monde et dans notre propre histoire. 

L’aventure avec Dieu parmi nous n’est pas tranquille, elle est féconde. Dieu fait confiance à chacun pour faire, avec Lui, toute chose nouvelle. De cette confiance de Dieu à notre égard vient notre paix. Alors, tout peut commencer !


*Évangile selon saint Luc ch. 1, v. 52-53

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Le zeste d'espérance du 22 déc. 2020

Halte à la morosité ! Le Christ vient à nous. Il nous apporte la paix et la joie. Regardez la vidéo du jour :

Avent dans la ville vous propose une vidéo quotidienne avec une suggestion concrète, drôle ou délicate des frères Yves, Nicolas, Emmanuel, Raphaël ou Philippe pour vivre confiné la fraternité jusqu’à Noël ! 

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

15 commentaires

Rédiger un commentaire

« Un grand merci à " Avent dans la ville" pour la richesse et la diversité de son soutien spirituel! Pour moi c'est une respiration chaque matin, j'ai beaucoup apprécié en particulier " le calendri... »

Lire la suite

IATUCE - 23 décembre 2020 - 7:35

« Merci pour ce si beau chemin vécu avec vous tous...
Merci en particulier pour cette meditation sur la paix, au dessus de tout. Ce texte resonne avec force en moi.
Nos vies sont souvent consacrées à... »

Lire la suite

Sophie - 23 décembre 2020 - 6:12

« Merci partage
Oui nous sommes nés pour l’harmonie de nos différences
Différences de chairs, d’âmes, de paroles qui devraient pouvoir s’exprimer sans jugements, ni reproches .
Je ne. voulais... »

Lire la suite

Godelieve - 22 décembre 2020 - 23:54

« Dieu est le Dieu de la promesse, et l'on déguste cette méditation, puissance que Dieu coopère au bien de ses enfants. Par Marie la certitude d'un Dieu protecteur, " Il renverse les puissants de leu... »

Lire la suite

DANIELLE LONGCHAMPS - 22 décembre 2020 - 19:51

« La paix !
vous avez choisi Marie , pour en parler , et cette paix vient qu'elle l'est avec Dieu , dans une relation de confiance , elle a connu pourtant bien des tribulations , et pourtant dans la p... »

Lire la suite

fred - 22 décembre 2020 - 19:08

« C’est la compassion qui est le fondement de la paix. Et la paix ne signifie pas simplement l’absence de violence ou de guerre. La paix est bien plus que cela. La paix, la vraie paix, est, je crois... »

Lire la suite

Amelia.R - 22 décembre 2020 - 18:23

Votre générosité nous est précieuse : nous avons besoin de vous pour transmettre l'Evangile de la paix !

Chaque jour, une vidéo « Tous frères ! » avec une suggestion concrète, drôle ou délicate des frères Yves, Nicolas, Emmanuel, Raphaël ou Philippe pour vivre confiné la fraternité jusqu’à Noël ! 

-0:00