Si on te gifle sur la joue droite, tends la joue gauche !

 Évangile selon saint Luc ch. 6, v. 9

Tendre l’autre joue ? Plusieurs courants pacifistes et non-violents se réclament de cette parole du Christ pour crier : « Non à la violence ! » « Halte à la course aux armements ! » En France même, malgré un consensus national, certains contestent la force de dissuasion nucléaire. C’est vrai que du point de vue tactique, la non-violence peut être une arme efficace. Ainsi en fut-il de Gandhi en Inde et de Martin Luther King aux États-Unis. Mais cette attitude non violente est-elle toujours efficace ? 

Que se passe-t-il si je refuse de tendre l’autre joue ? En effet, qui accepte d’être maltraité ou dominé par l’autre ? Non seulement je ne veux pas être battu ou aliéné, mais j’ai le devoir de me défendre et de défendre les plus faibles. Face à des actions violentes, terroristes, destructrices, un État, par exemple, est obligé d’user de la force pour protéger ceux qui sont agressés ou pour défendre les intérêts vitaux de sa population. Même si on sait bien que la force ne résout pas tous les problèmes à long terme…

Alors, tendre ou ne pas tendre l’autre joue ? Jésus, pendant son procès, ne tend pas l’autre joue quand on le gifle, mais il demande la raison de ce geste violent et injuste : « Si j’ai dit quelque chose de mal, dis-moi quoi. Sinon, pourquoi me frappes-tu ? »* C’est sa manière de résister, de réclamer justice, d’essayer de désarmer le cœur de celui qui vient de le frapper. 

C’est le message de l’Évangile : désarme ton cœur ! Laisse-toi désarmer et crois à l’Amour ! Face à toutes les forces de mal et d’oppression, tiens-toi debout, libre, sans rage ni haine, mais sans résignation, et sans renoncer à la justice ! 

* Évangile selon saint Jean ch. 18, v. 23

Écouter la méditation

Cette méditation vous éclaire ?

Partagez cette méditation avec vos proches

Asset 1 Partager

Le zeste d'espérance du 15 déc. 2020

Halte à la morosité ! Le Christ vient à nous. Il nous apporte la paix et la joie. Regardez la vidéo du jour :

Avent dans la ville vous propose une vidéo quotidienne avec une suggestion concrète, drôle ou délicate des frères Yves, Nicolas, Emmanuel, Raphaël ou Philippe pour vivre confiné la fraternité jusqu’à Noël ! 

Autres méditations

Découvrez la Parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur dominicains

Voir toutes les méditations

À vous la parole

22 commentaires

Rédiger un commentaire

« Merci beaucoup pour votre méditation Fr Youssef, Elle est désarmante!

J'aime beaucoup le zeste d'espérance de chaque jour. »

Lire la suite

FRANCINE LABRUNIE - 15 décembre 2020 - 23:32

« Très sensibilisé à ce problème de violence ou de non-violence, je retiendrai surtout la fin de la dernière phrase du commentaire qui concerne la justice. s'il y avait plus de justice et d'Amour, ... »

Lire la suite

Maurice micoud - 15 décembre 2020 - 21:16

« Quelle profondeur est votre réflexion Fr Youssef en demandant: "Mais cette attitude non-violence, est-elle tjrs efficace?" je dirais quand même oui,... avec beaucoup de patience cependant! car ce qu... »

Lire la suite

jacques (Québec) - 15 décembre 2020 - 20:01

« Merci, cher Frère mais je reste un peu sur ma faim. L'histoire de la violence et de la non violence, d'accord mais quelle signification donner à ""tends la joue gauche"..? »

Lire la suite

Claudine Marie-Mainj - 15 décembre 2020 - 19:21

« Merci fr Youssef ,
Si Dieu est pour nous qui sera contre nous ! Ce passage me fait penser à Saint Joseph
qui dans bien des situations à eu à faire des choix , trouver des solutions .sans faire ... »

Lire la suite

fred - 15 décembre 2020 - 18:31

« Pourquoi vois -tu la paille qui est dans l'oeil de ton frère & ne vois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ? Mathieu 7. 3
Une gifle , ça fait mal , très mal à la joue , passe à travers l... »

Lire la suite

Najoi - 15 décembre 2020 - 18:15

Votre générosité nous est précieuse : nous avons besoin de vous pour transmettre l'Evangile de la paix !

Chaque jour, une vidéo « Tous frères ! » avec une suggestion concrète, drôle ou délicate des frères Yves, Nicolas, Emmanuel, Raphaël ou Philippe pour vivre confiné la fraternité jusqu’à Noël ! 

-0:00