Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière

Livre d’Isaïe 9, 1

Chers amis retraitants,
Nous venons de vivre trois semaines de grâces. Nous avons contemplé le mystère de Dieu qui apporte la lumière. Il y a beaucoup de noirceur et de peur autour de nous. Mais nous croyons que l’Enfant-Jésus apporte une fragile et douce lumière dans notre vie et à travers le monde. Cette lumière est plus forte que les ténèbres et elle vainc le mal.

Nos prédicateurs de l’Avent ont voulu témoigner de cette lumière. Elle brûlait leurs cœurs quand ils partageaient leur méditation. Elle brillait dans leurs yeux, notamment dans le regard des jeunes de la chorale Gaudete et des volontaires de Dom&Go. Cette passion qu’on sentait chez le frère Dominique, le frère André, la sœur Anne et Richard Bohringer, chacun de nous la partage.Nous avons nous aussi vu l’enfant de la crèche et nous l’avons reconnu comme notre Dieu et Sauveur.

Je vous souhaite de garder cette lumière comme un trésor. « Il est celui que les prophètes avaient chanté, celui que la Vierge attendait avec amour. C’est lui qui nous donne la joie d’entrer dans le mystère de Noël pour qu’il nous trouve, quand il viendra, vigilants dans la prière et remplis d’allégresse ! ».
Un grand merci à ceux d’entre vous qui ont partagé leurs intentions de prières sur le site. Un grand merci aux religieuses, religieux, moines, moniales qui ont porté ces intentions dans leur oraison et dans l’office divin. Un grand merci à nos prédicateurs, aux frères dominicains du couvent de Lille qui ont chanté les offices, aux acteurs bénévoles du teaser, à Richard Bohringer, à la chorale Gaudete et à l’équipe des bénévoles et aux techniciens qui ont contribué à faire de cette retraite d’avent une action de grâces.
Nous avons vu la lumière du Christ et nous en avons été transformé.
Frère Philippe Verdin