Retour

À vous la parole (30 commentaires)

« Gilou
Je vous ai répondu sous votre Kenavo !
Joyeux Noël !
monette »

Répondre

monette - 24 décembre 2019 - 11:51

« Amen.
Merci!

Joyeux Noel a retraite dans la ville »

Répondre

Da - 24 décembre 2019 - 8:56

« Merci à vous Frères Dominicains, merci à vous amis de « retraite dans la ville » pour vos méditations et les commentaires de chacun. Une mention particulière aux choristes qui ont été « mes prophètes » pendant cet Avent... que de joie pour traduire de magnifiques textes avec des magnifiques voix!
Un Noël rempli d’Espérance et de Paix à vous tous. »

Répondre

Binôme - 23 décembre 2019 - 23:48

« Joyeux Noël à vous Binome.
C'est un petit clin d'oeil du 15-12, avec Elisabeth Bourgois.
Cordialement. »

Gilou - 24 décembre 2019 - 10:19

« Merci à vous chers Frères et très joyeux NOEL à vous aussi ainsi qu'à toutes les personnes qui suivent les Frères jour après jour !!!
Je serai seule pour NOEL comme depuis quelques années mais je suis heureuse tout de même et je penserai à toutes les personnes seules et qui ont peur ou ont du mal à supporter la solitude : il ne faut pas ...."n'ayez pas peur....."!!

Bon NOEL à vous tous, belle fête de la NATIVITE et bonne fin d'année ! Que le SEIGNEUR même tout "bébé" vous bénisse tous! MARTINE xxx »

Répondre

LOPPENS - 23 décembre 2019 - 22:42

« J'ai gardé pour la fin, un chaleureux "Kenavo", pour Monette. Je suis à moitié Breton (axe Merdrignac-Rennes), mais à moitié seulement. Et je connais à peu près Rennes.
Bien cordialement. »

Répondre

Gilou - 23 décembre 2019 - 22:38

« Merci Gilou,
Je vous souhaite un joyeux Noël !
En breton:Nédéleg Laouen!
Je ne situe pas Merdrignac, je suis entre Morlaix et Brest. A bientôt peut-être toujours en compagnie des fréres dominicains. Kénavo! »

monette - 24 décembre 2019 - 1:12

« Merci Gilou,
Je vous souhaite un joyeux Noël !
En breton:Nédéleg Laouen!
Je ne situe pas Merdrignac, je suis entre Morlaix et Brest. A bientôt peut-être toujours en compagnie des fréres dominicains. Kénavo! »

monette - 24 décembre 2019 - 1:12

« Merci frère Jean - Paul pour votre commentaire.
On dit qu'une femme enceinte est " en espérance", belle formule mais il y a l'envers de la médaille : cette vie qui s'implante dans son ventre est quelque chose d'étranger que l'on doit d'abord accepter ou refuser en tant que femme.
J'imagine le pauvre Joseph à qui Marie a dit qu'elle était enceinte de l'Esprit Saint ! Lui, Joseph ce beau jeune homme juste et chaste, comment peut-il accepter l'histoire que Marie lui raconte ! Lui,Joseph l'homme confronté à la matière de part son métier ne peut pas entendre la parole de sa fiancée: est-elle folle ? l'a-t-elle trompé ? Il y a son rêve qui tente de le rassurer.Mais le chemin est long pour réaliser la conséquence de son acceptation, un chemin qu'ils feront à deux s'épaulant l 'un l'autre devant leur enfant qui leur réserve bien des surprises,,, Ensuite on ne parle plus de Joseph... Il s'est effacé pour laisser à son fils toute la puissance de sa potentialité pour s'accomplir comme prophète. On connaît la suite.
Joseph et son bâton pour se battre contre l'adversité, ne l'oublions pas à la crèche! »

Répondre

Joseph - 23 décembre 2019 - 19:18

« Joseph aura lui aussi un message de la part de l'Ange qui lui facilitera le saut de la confiance... mais il lui faudra tout de même faire confiance à un songe, pas à une rencontre en chair et en os...si on peut dire cela d'une rencontre avec un ange, serait-il archange! »

frère Jean-Paul Vesco - 23 décembre 2019 - 22:27

« Après m'être abreuvé à la Source Dominicaine, ma Foi a bien grandit ici. Tout est dit.
Une pensée particulière pour les messages douloureux apparus dans les commentaires. Puisse Noël apporter aux personnes dans la peine, un peu de réconfort. Que leurs plaies où suinte la tristesse, soient asséchées par l'arrivée du Christ Sauveur.
Bien fraternellement à tous.
Gilou.
»

Répondre

Gilou - 23 décembre 2019 - 18:54

« Merci Gilou, je suis une des personnes dont tu parles, ce sera le premier Noël sans Valère, je le vivrai en union avec tous les souffrants et ceux et celles qui sont seuls, kat »

Kat - 23 décembre 2019 - 21:19

« Merci à vous cher Gilou de cette pensée. Ce sont en effet les personnes en souffrance qui donnent du poids à nos échanges. Merci à elles de se livrer,là encore dans une confiance fraternelle. »

frère Jean-Paul Vesco - 23 décembre 2019 - 22:30

« Merci frère Jean-Paul,
"Et si Dieu s'était fait homme simplement pour connaître ce bonheur de se noyer dans chacun de nos regards, comme jadis Joseph se noyait dans le regard de Marie, enceinte du créateur du ciel et de la terre ?"
Cette phrase me rappelle, lorsque mon époux était encore de ce monde, nous n'avions pas besoin de parole, mais d'un simple regard nous nous comprenions aussitôt. Beaucoup de silence entre nous deux, mais un silence de bien-être et sans aucune gêne, au contraire, une communion.
Ne dit-on pas que le regard est le reflet de l'âme ?
Joyeux Noël ! »

Répondre

monette - 23 décembre 2019 - 14:21

« Joyeux Noël à vous chère Monette! Oui goûter le bonheur d'un silence à deux, sans qu'il soit lourd ou qu'il soit gêne, est le signe d'une bel amour, même quand on dispose de la parole. mais il dû falloir beaucoup d'échanges avec votre époux pour pouvoir vous comprendre et vous aimer sans parole. »

frère Jean-Paul Vesco - 23 décembre 2019 - 18:09

« Très heureux d'avoir retrouvé dans "Prions en Eglise", hors série Noël 2019, le Frère Adrien Candiard, notre Prophète du 21-12 (il avait été question de Jérémie).
Belle rencontre !
Le "Prions en Eglise", se décompose en 25 jours. Et c'est précisément aujourd'hui 23-12, où il y a un article sur ce Frère Dominicain.

C'est un petit clin d'oeil à la grande Famille Dominicaine qui nous berce en ce temps de l'Avent. »

Répondre

Gilou - 23 décembre 2019 - 12:51

« Je vous remercie et vous souhaite de très Joyeuses Fêtes »

Répondre

Hélène - 23 décembre 2019 - 10:59

« Très belle fête de Noël à vous chère hélène! »

frère Jean-Paul Vesco - 23 décembre 2019 - 11:23

« Noël : Vive la Vie !
Bonjour à tous !
Encore un dodo, comme disent les enfants, et Noël est là...
Permettez-moi de vous partager cette chanson, bien connue de nos jeunes d'aujourd'hui, de Bigflo et Oli. Je vous invite à l'entendre, en suivant le lien ci-dessous, c'est à dire à laisser "raisonner" en vous, toucher votre raison et votre cœur...
N’attendons pas que Dieu passe dans notre Vie : il est déjà là…
N'attendons pas pour prendre notre vie : elle est Dieu !
Joyeux Noël à tous !
Belle Vie à tous !
https://www.dailymotion.com/video/x5zm3r6
»

Répondre

Isabelle DROZ - 23 décembre 2019 - 10:22

« Le lien donne : dailymotion (c'est d'ailleurs écrit en toutes lettres et c'est inexploitable).
Il y aurait-il une erreur ? »

Gilou - 23 décembre 2019 - 16:09

« Merci , Monseigneur ,
j'avoue que NOËL , est pour beaucoup le jour le plus sombre , par ce qu'ils n'ont pas eu la chance de croiser ce regard , cette tendresse , cette promesse
qui fait lumière au milieu des ténèbres , elle est magnifique Marie dans cette attente , cet avent , elle est prière de Dieu qui intercède pour faire
lever le soleil de justice , en elle beaucoup seront des enfants qui choisiront
d'éclairer , chaque crèche , d'un lait unique ...
Tant de cadeaux à préparer , c'est partout l'euphorie , pourtant la nature suit
son cour , la lune , les étoiles , en cette période qui fait des sapins des garnitures , n'oublions pas qu'il y a une sève dans toute vie , et qu'il faut lui
donner tout l'amour de Dieu , pour marcher dans le monde .
Ainsi ce seront humblement eux , les "éclaireurs " , en tout accueil , en tout
gestes , qui simplement sera ; une invitation à regarder cet enfant comme Unique ...L'Arbre de vie est en elle ..pour nourrir toute crèche.Illuminons -le
et ouvrons à qui se trouve ...derrière :La Porte , ils sont mendiants d'amour ,
et ils sont ceux que Dieu choisit pour nous ouvrir le coeur à La Lumière du monde . »

Répondre

fred - 23 décembre 2019 - 9:42

« Cher Fred, ce que vous dites trouve un écho particulier en Algérie, et cette après-midi en prison où j'ai "célébré" Noël avec des migrants subsahariens. la société, et spécialement la société de la prison, ignore tout de Noël, et pourtant la fête de Noël est bonne nouvelle pour tous, où alors elle ne 'est pour personne. Dans un monde qui continue à vivre normalement, il nous est demandé d'en être les prophètes, vous dans votre entourage, moi à Oran, et les prisonniers dans leur prison. »

frère Jean-Paul Vesco - 23 décembre 2019 - 18:15

« "Elle mangea, et son visage ne fut plus le même" (1 S 1, 18). "Elle", c'est Anne. C'est à elle que m'a fait penser votre méditation, fr Jean-Paul. Elle n'est pas enceinte, pas encore - car c'est bien un enfant qu'Anne, stérile, est allée demander à Dieu à Silo - mais déjà elle rayonne. Anne, aimée de son époux, Elqana, et humiliée par Peninna, la seconde femme de son mari, en raison de sa stérilité.
"Anne parlait dans son cœur", au temple, devant le Seigneur ( S 1, 13), tant et si bien que le vieux prêtre Eli, qui l'observait, la pensa ivre et la rabroua durement. "Non, mon seigneur, je suis une femme qui souffre en son cœur, et je n'ai bu ni vin ni boisson enivrante; mais je répandais mon âme devant le Seigneur. Ne prends pas ta servante pour une femme pervertie, car c'est l'excès de ma douleur et de mon chagrin qui m'a fait parler jusqu'à présent" lui répond-elle(v.15).
Qu'ils sont beaux ces versets! Répandre son âme devant le Seigneur, le laisser voir, sans retenue, sans fausse pudeur, notre douleur. Entrer dans cette relation unique avec lui, à l'intime de notre chair, n'est-ce pas ce qui fait de chacun de nous "la joie de notre créateur", que nous ayons, ou non, des enfants? N'est-ce pas là ce qui fait rayonner tant d'hommes, tant de femmes qui n'ont jamais porté d'enfant?
"Plonger notre regard dans le regard de Dieu", et si cela commençait par nous laisser regarder par lui? Au plus secret, au plus caché, comme se tisse une vie d'enfant.
Merci infiniment fr Jean-Paul! »

Répondre

Audrey - 23 décembre 2019 - 9:27

« Merci chère Audrey pour ce lien que vous faites avec Anne d'avant la naissance de Samuel. Oui, il n'est pas besoin d'avoir porté un enfant, ni non plus d'attendre un enfant de la femme qu'on aime (!) pour vivre de l'intérieur quelquechose de cet incommunicable bonheur! C'est mystérieux mais c'est ainsi, nous pouvons communier à des bonheurs que nous n'avons pas éprouvés! Autant dire qu'il nous en reste des bonheurs à vivre à travers la vie de nos frères et de nos soeurs en humanité! »

frère Jean-Paul Vesco - 23 décembre 2019 - 11:32

« Peut-être qu'Anne accueille la vie, simplement, et que c'est cette vie, venue de Dieu, qui se voit en elle, qui se voit en nous à chaque fois que nous l'accueillons?
Encore merci, cher fr Jean-Paul, et pour vos méditations, et pour votre présence parmi nous, cette marche ensemble vers Noël!
Merci aussi pour cette semaine pascale que vous nous aviez fait vivre sur CdlV, il y a quelques années de cela déjà. Une semaine qui a compté dans ma vie de foi. Un "déclic" qui s'est fait, à suivre vos mots cette semaine-là. J'ai toujours voulu vous en remercier, sans savoir comment. Peut-être lirez-vous ces mots.... Merci, de tout coeur, vraiment. »

Audrey - 23 décembre 2019 - 14:53

« Votre méditation, fr Vesco, est une pure Beauté ! Quelle fluidité, quelle délicatesse pour traduire cette merveille de la maternité. Merci !

A Marinette, à tous ceux qui expriment de lourdes souffrances au cours de cette retraite, Dieu vous porte (même si en ce moment vos yeux ne voient plus, trop embués par les larmes)... Grâce à Lui - quel mystère - nous sommes en communion. Nous sommes au plus près de ce que vous vivez. Que serait notre Foi si elle n'était amour de nos frères et sœurs ?

Sincèrement,
Isabelle R.

»

Répondre

isabelle R. - 23 décembre 2019 - 8:56

« Merci chère Marinette, vous dites finalement que la communion des saints, c'est ici et maintenant, pas uniquement avec les saints dont les corps sont au cimetière! Je signe! »

frère Jean-Paul Vesco - 23 décembre 2019 - 11:34

« Pardon, je répondais à isabelle!!! »

frère Jean-Paul Vesco - 23 décembre 2019 - 11:34

« Quand on vit dans la ténèbre , où chercher cette promesse de vie? Votre méditation m’éclaire, je vous en remercie.
J’ai vécu des périodes difficiles . J’étais dans la nuit . J’ai recherché au fond de moi , l’étincelle de joie que j’avais perdue. Je n’ai pas pensé qu’elle était la promesse de vie dans le sein de ma mère. Promesse de notre créateur.
Nous aimons penser à la naissance de Jésus à Noël. Que chacun puisse recevoir cette joie de « Dieu avec nous » au plus intime de son être. Je pense particulièrement à deux membres de ma famille en grande souffrance.
Merci de prier pour eux.
Joyeux Noël. »

Répondre

Marinette - 23 décembre 2019 - 6:08

« Cette fois-ci, c'est à vous que je réponds chère Marinette! Et je n'ai pas d'autres mots que ceux d'Isabelle! Belle et lumineuse fête de Noël à vous! »

frère Jean-Paul Vesco - 23 décembre 2019 - 11:36