Retour

À vous la parole (19 commentaires)

« Bonjour à l'équipe
J'ai déjà écrit au sujet de cette méditation en formulant deux remarques
Je n'ai reçu qu'une réponse partielle, portant sur celle qui était la moins importante et ne suis donc pas satisfait
Je demande donc de nouveau un éclaircissement sur ce point

La soeur rédactrice cite comme exemple de prophètes " les deux Simone Weil"...
Je n'en connais qu'une avec ce nom orthographié comme tel, avec un W. C'est bien un prophète.
Question: quelle est la deuxième ?
Je crains que ce ne soit Simone Veil, avec un V et ce qualificatif de prophète ne semble pas adéquat.
Puis-je recevoir une réponse sur ce point ? »

Répondre

Jean-Louis BRASSEUR - 16 décembre 2019 - 9:24

« vous êtes ébouriffante ma sœur ! je l'ai déjà laissé entendre, je suis syndicaliste dans un mouvement qui se réclame des valeurs du Christianisme. je n'en dirai pas plus, c'est assez clair je crois ;-) je dirai que pour moi, ces valeurs sont celles du Christ ! et elles m'accompagnent dans ma vie dans tous ses aspects. elles influences forcément mon parcourt de syndicaliste. j'ai pu le dire comme une boutade, mais en même temps c'est vrai ! dans un article de la Croix juste avant le congrès qui fêtait les 100 ans de notre mouvement, le Christ pour moi a été le 1er syndicaliste rencontré :-) même si mon histoire syndicale ressemble forte à celle de Ben Hur Marcel dans le film : 2 heures moins le quart avant Jésus Christ ;-) mais c'est vrai ma sœur, il ne faut pas avoir peur de parler ! de demander la parole ! si c'est pour nous soutenir les uns les autres comme nous le demande Christ ! nous serons peut-être, et même très surement critiqués ! quelle importance ?! si au bout du compte on a pu faire avancer une idée, un projet qui concerne le bien commun. j'ai d'autant plus confiance que j'ai demandé l'aide de la prière des internautes et qu'en retour, j'ai été sollicité pour PARLER lors du congrès confédéral, pour porter le besoin de ceux qu'on n'entend pas. notre mouvement a opté pour ne plus dépendre de l'Eglise de façon institutionnel, pour mieux s'ouvrir à tous comme le demande le Christ : aux hommes et femmes de bonne volonté ! merci pour votre soutien … sans le vouloir :-) »

Répondre

catherine herrero - 15 décembre 2019 - 17:53

« Parler, oui, c'est beau de pouvoir partager notre foi, mais ô combien de fois se fait-on rabrouer, voir traiter d'illuminé ?
Agir est aussi important, c'est montrer par des petits gestes du quotidien, sourire, saluer, aider, écouter, encourager, que nous devenons aussi prophètes,
C'est une goutte d'eau dans la mer, mais qui peut mener à l'océan, qui peut mener nos frères et sœurs vers le chemin de Dieu. »

Répondre

monette - 12 décembre 2019 - 23:59

« Bonsoir, je ne vois pas sur votre site l'Evangile commenté, par contre, le titre "Malheur à vous" n'est pas expliqué dans le commentaire, ces mots sont de Jésus, je pense, comment les interpréter ? Je n'ai pas vu l'explication dans le commentaire .C'est cela que j'attends de Retraite dans la
ville, et non qu'on me rappelle ce qui se passe aujourd'hui et qu'on nous rase à la Tv et radio. Merci. »

Répondre

Mon Ange@ - 12 décembre 2019 - 19:32

« Bonsoir!
Comme indiqué en-dessous, la phrase titre est tirée de la première lettre aux
Corinthiens (Ch 9, v16).
C'est Paul qui parle. Il ne s'agit pas d'une malédiction "Malheur à vous....", mais
simplement, Paul exprime qu'annoncer l'Evangile est pour lui une nécessité, quelque chose qui s'impose à lui (c'est presque plus fort que lui); c'est aussi une tâche qui lui est confiée par Dieu. C'est pourquoi il dit: "Malheur à moi si je n'annonçais pas l'Evangile!". Ce serait comme se renier lui-même et faillir à la mission que Christ lui a confiée...
Bien fraternellement,
Jacqueline »

Jacqueline - 13 décembre 2019 - 7:29

« "N'ayez pas peur" : encouragement prononcé par St Jean Paul II. C'est ce qui me vient à l'esprit en vous lisant Sœur Claire-Marie.: la parole qui précède l'action. Et qui peut faire peur, car elle engage, comme vous l'écrivez. Celui qui parle s'expose à ne pas être compris, à être raillé, à être rejeté. D'où l'importance des mots, et des moments, où la parole peut s'exercer. L'action peut-elle faire taire la parole ? Elle peut faire taire celui/celle qui parle mais ne peut pas l'éteindre. ( nombreux exemples pendant des périodes troublées anciennes et/ou actuelles). "Je suis la voix qui crie dans le désert" : on a fait taire celui qui parlait mais la parole a continué à se faire entendre. L'Esprit venu sur les apôtres leur a donné la possibilité de parler, et d'agir, selon l'enseignement reçu de Jésus. Je serai plus réservée lorsque vous citez Greta, cette jeune fille dont les propos ont "secoué" certaines assemblées. Si l'on doit prendre soin de cette planète dont l'on n'est que les héritiers, on ignore tout des mobiles et des puissances financières ou idéologiques qui sont derrière Greta. De plus, elle ne s'est exprimée que dans des pays occidentaux ; il lui reste à aller aussi dans les continents africains, asiatiques….. Porter la parole qui apaise, qui éclaire est possible. En ce temps de l'Avent, parler avec douceur de ces évènements incroyables : un enfant, Fils de Dieu, né d'une vierge, a revêtu la condition humaine pour rétablir l'alliance. Cela dépasse l'entendement et pourtant cela a été. Les prophètes l'avaient l'avaient prédit ; et si nous n'attendons plus l'avènement du Messie, nous pouvons nous souvenir avec ferveur de ce Dieu qui a tant aimé les hommes. Et le faire savoir. »

Répondre

mahona - 12 décembre 2019 - 13:09

« Merci de me permettre chaque jour en silence d'écouter la parole de Dieu, c'est pour moi un moment consacré à Dieu.
En écoutant, je peux mesurer l'importance de chaque mot.
A bientôt, Marie-Annie »

Répondre

Marie-Annie LHOSTE - 12 décembre 2019 - 13:09

« Être prophète, c'est sans doute supporter les caprices de l'homme et la violence de l'être humain, je revenais lundi dernier de la messe et j'attendais le bus, parmi les usagers, il y avait une japonaise qui se demandait les raisons de ce tumulte, un homme lui a répondu avec un air renfrogné, le bus arrive dans 5 minutes auquel cas j'ai répondu dans un anglais très médiocre, (elle ne parlait pas français) pas si sur et j'avais raison. Au moment de monter dans le bus, elle n'y arrivait pas, malvoyante, j'ai pris les choses en douceur.et elle a pu monter.
j'ai commencé à discuter avec elle,dans un anglais moyen. A la fin le chauffeur m'a remercié pour mon humour, car j'ai mis de l'ambiance dans une journée qui avait commencé sous le signe de la morosité ., (Lc 4, 21-30) Nul n'est prophète dans son pays Jésus se heurte à l'incompréhension des juifs "Le monde actuel «a besoin de voir dans les disciples du Seigneur des prophètes, c’est-à-dire des personnes courageuses et persévérantes" dit le pape François »

Répondre

Suzelle - 12 décembre 2019 - 10:43

« Merci Suzette ! C'est le même genre d'expérience que raconte demain l'écrivain Elisabeth Bourgois dans la vidéo ! Etre prophète au quotidien, ça change le monde, en commençant par changer l'ambiance dans un bus ! »

frère Philippe Verdin - 12 décembre 2019 - 13:10

« Il est aussi des actes, sans parole, à la profonde portée prophétique. Ainsi cette veuve mettant ses deux piécettes dans le trésor du temple (Lc 21, 1-4) et dont Jésus dit qu'elle a mis là "tout ce qu’elle avait pour vivre", toute sa vie. Elle n'a pas dit un mot, et pourtant son geste résonne encore aujourd'hui. Il est bien prophétique, le geste de cette veuve : donner, c'est donner ce qui fait notre vie même, un geste qui nous engage entièrement.
Ainsi en est-il de la femme qui oint Jésus de parfum à Béthanie et dont Jésus dit : "Je vous le dis en vérité, partout où cette bonne nouvelle sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu'elle a fait" (Mt 26, 13). Il est prophétique, le geste de cette femme qui, par son onction, révèle Jésus dans toute sa dimension de messie.
Ainsi en est-il de nombre de personnages dans la Bible. Me revient en mémoire Ritspah, la concubine de Saül, et la longue veille du corps de ses fils et de ceux qui furent mis à mort avec eux, . Veille silencieuse : Ritspah "prit un sac qu’elle étendit pour elle sur le rocher ; elle y resta depuis le commencement de la moisson des orges jusqu’à ce que l’eau du ciel se répandît sur les corps" (2 S 21, 10). Veille qui conduit David à avoir des gestes décisifs : "Après quoi, Dieu se montra favorable envers le pays" (v.14) après trois ans de famine.
Et tant d'autres encore! Et tant d'autres, dans notre entourage, qui parfois, par un geste, un regard, décisifs, nous mettent en chemin, sans un mot. »

Répondre

Audrey - 12 décembre 2019 - 11:10

« Merci, Audrey, car j'avais le même ressenti et vous l'avez écrit...
Je pense aussi que le silence, l'expression du visage, du corps peuvent être de merveilleux outils pour être prophète ? parfois même plus "bouleversants" que les mots...
Ne devons nous pas être comme des vitraux qui laissent passer la lumière ?
Belle journée à vous !
Isabelle R.

»

Isabelle R. - 12 décembre 2019 - 11:50

« Voila des paroles claires accompagnées de gestes qui donnent encore plus d'importance au texte. Merci pour ces meditations bien dans la vie et pour les jolis chants ou les expresions des visages apportent tant de douceur. »

Répondre

jany - 12 décembre 2019 - 9:34

« Merci sœur, je prenais pour ste exemple MARIE "qui gardait tout ces événements dans son cœur" ou ste BERNADETTE qui dit " je suis chargée de vous le dire ," votre méditation m'éclaire, merci encore »

Répondre

Paule - 12 décembre 2019 - 8:43

« Merci sœur,
Alors là c'est clair, je ne peux décemment plus me dire qu'être prophète est pour les autres, les tout proches du Seigneur, non c'est pour chacun de nous et pour moi aussi, dans notre vie de tous les jours..., quelle responsabilité !!!
Heureusement que l'esprit Saint est à l'œuvre en chacun de nous... Kat »

Répondre

Kat - 12 décembre 2019 - 8:13

« Parler !
Quand la violence touche des millions de personnes , et selon le contexte
de nos existence , oui vivre vraiment le moment présent et comme vous le citer sr Marie-Claire , c'est Le Verbe qui prends chair , et à ceux qui l'ont
reçu , sont devenus enfants de Dieu.
Et Jean le Baptiste est curieusement décrit par Jésus pourtant il nous annonce que les plus petits dans le royaume des cieux est plus grands que lui? IL i y a là , ce qui fait de nos existence une vérité , un non à la violence
un non à l'injustice , un élan qui parle au Nom de la multitude de tout être vivant , comme la terre est vie , l'air , l'eau , essentielle qui purifie , lave , procrée ,ainsi un prophète est un royaume qui s'avance pour nous annoncer
la première des violences , étant celle du mal en nous que nous faisons subir aux autres .Je t'aime d'un amour éternel dira Dieu à Jérémie , qui à mesurer l'ampleur de ce qu'il disait pour exprimer la douleur de ce peuple
Les conséquences sont les limites que nous mettrons , soit le rejet soit enfin
une ouverture qui nous rappellera à la raison .Aujourd'hui nous fêtons Notre Dame de Guadalupe , il y a un message dans ce miracle magnifique , que tous aient la vie .
»

Répondre

fred - 12 décembre 2019 - 9:14

« Bonjour
Je vous rassure; c est la troisième et dernière fois que j interviens.....
Je voulais juste vous dire que c'est difficile de vivre notre foi aujourd'hui: deschristianisaton; scandales , attentats ....On essaie malgré tout de la vivre pleinement avec le Christ et nous avons besoin avant tout des lumières de la foi catholique; et des exemples pris dans la vie catholique et nous en avons beaucoup dont les medias ne parlent jamais Pourquoi se soumettre aux medias ?bouda Gandhi et maintenant la pauvre Gretta...petite fille exploitée .... dont les medias parlent tout le temps...
Parlez nous plutôt des martyrs chretiens et des lumieres de la foi catholique dont les medias ne parle jamais ? Je pense notamment à:
Les moines de tibhirine; pere Hamel; Edith Stein, le professeur lejeune; le pere
Jerzy popieluszko, Maximilien Kolbe, .les associations de defense de la vie; la manif pour tous; les chrétiens d orient persécutés humiliés massacrés renvoyés; les christeros.... et bien d autres encore...voila les prophètes dont on ne nous parle jamais meme pas retraite dans la ville...Pourquoi ?Pourquoi vous soumette aux médias je me suis inscrit pour elever mon âme par pour entendre ce que j entends tous les jours à la télévision !
Voilà c était juste quelques remarques
Désolé de vous avoir dérangé. ..je vais continuer la retraite malgré tout .
Union de prières
François

»

Répondre

Quisefit - 12 décembre 2019 - 11:10

« Cher François,
Si on entendait dans les médias ce qu'on trouve sur Avent dans la ville, je serais agréablement surpris ! Mais quand on s'adresse au plus grand nombre, il faut emprunter parfois les figures médiatiques pour faire passer et comprendre son message. Heureusement, l'an passé nous avons donné la parole à un jeune chrétien d'orient martyr pour s'être converti au catholicisme et dans une semaine vous entendrez Mgr Jean-Paul Vesco, évêque d'Oran, successeur de Pierre Claverie assassiné par les fanatiques en Algérie. Jean-Paul qui est le pasteur d'une petit église fragile et fidèle au Maghreb… »

frère Philippe Verdin - 12 décembre 2019 - 13:10

« Quel éclairage ! En effet ! Et plus je la lis plus je comprends. C’est au bout de la 3 eme fois que j’ai vraiment compris le sens qu’elle prenait pour moi dans ma vie personnelle.
Merci pour cette médiation. Quelle beauté vraiment le Royaume ! »

Répondre

Caroline - 12 décembre 2019 - 5:17

« Parler est un devoir, une vocation, une ordination, pour toutes, pour tous. Y renoncer serait plus que perdre sa dignité, ce serait comme refuser d’exister.
Non je ne mourrai pas je vivrai dit le psalmiste, dans un but très précis...
Mais Job, lui, dit un peu le contraire : J’ai parlé une fois, je ne répondrai plus ; deux fois, je n’ajouterai plus rien. »
Quant à Jésus, ce qu'il dit lui, c'est plutot: va comprendre, Charles!... ou entende qui a des oreilles, pour celle et ceux qui préfèreraient ce langage. Car l'Esprit, lui, parle toutes les langues...
»

Répondre

IG - 12 décembre 2019 - 11:10

-0:00