Combien me donneras-tu pour coucher avec moi ?

Genèse, chapitre 38, verset 16

Mon beau-père m’a menti. Après la mort de mon mari, il m’a promise à son dernier fils, et puis rien. Je me retrouve seule, jeune veuve, sans enfant. Il m’a même renvoyée dans la maison de mon père. Quelle honte ! Alors j’ai fait l’inconcevable, je me suis prostituée ! Je voulais tellement un enfant, je voulais tellement porter sa descendance que j’ai couché avec mon beau-père. J’ai tout calculé : le lieu, mon déguisement, comment j’allais ensuite le piéger pour le forcer à reconnaître mon enfant, son enfant.
Quand j’y pense, je me suis bien débrouillée, il n’a rien pu dire quand le stratagème s’est refermé sur lui. Et maintenant, je suis enceinte. Je crois même que ce sont des jumeaux. Que pense Dieu de tout cela ? Mon beau-père m’a reprise chez lui. Mes calculs ont réussi.

Aujourd’hui, je ne suis plus si fière de ce que j’ai fait. Les jumeaux supporteront-ils les conséquences de mes choix, et même des pires ? Et les voisines, toutes ces personnes bien-pensantes ? Elles peuvent bien me juger, mais pas les enfants que je porte ! Nous sommes tellement rapides à juger, tellement lents à aimer. Peu importe comment ces enfants ont été conçus, je ne vais pas les aimer moins, et je ne laisserai personne les humilier. Je ne veux pour eux que de l’amour. Dieu, aide-moi à me battre, aide-moi à aimer, rends-moi forte pour dénoncer les injustices et patiente pour aimer envers et contre tout.
Je vous annonce une grande joie, je suis enceinte.

Tamar, la prostituée